Détartrage du chien : ce qu’il faut savoir

Tout comme les humains, les chiens doivent subir un détartrage régulier pour éviter l’apparition de la plaque dentaire. Le tartre est un dépôt de sels calcaires contenus dans la salive qui s’installent autour du collet de la dent. Le détartrage du chien va permettre d’éliminer cette plaque incommodante et d’éviter ainsi le risque d’infection sous la gencive.

Comment savoir si mon chien a besoin d’un détartrage ?

La mauvaise haleine du chien est souvent le premier signe de l’apparition du tartre. Les maîtres sont parfois incommodés par une odeur désagréable, notamment lorsque leur compagnon s’approche de leurs visages pour proposer des câlins. Le tartre n’est cependant pas la seule cause de la mauvaise haleine du chien, elle peut aussi être due à un ulcère buccal ou à une mauvaise digestion. La plaque dentaire est en revanche reconnaissable à son aspect gris blanchâtre, assez friable. L’odeur nauséabonde provient des germes qui s’accumulent sous le dépôt et qui peuvent dans certains cas engendrer des infections. Lorsque le tartre est bien installé, les gencives peuvent saigner, car celui-ci entraîne leur décollement. Les chiens de 5 ans et plus sont les plus concernés par le tartre et de manière générale, les races petites sont plus sensibles.

Quels sont les éléments qui favorisent l’apparition du tartre ?

Plusieurs facteurs influencent l’apparition du tartre, en voici quelques exemples :

  • l’âge (les chiens de plus de 8 ans sont particulièrement exposés) ;
  • une carence en vitamine C (qui favorise les inflammations) ;
  • une carence en vitamine A (qui diminue la résistance de la gencive) ;
  • les troubles digestifs et rénaux (qui entraînent un dépôt de tartre plus important avec une propagation plus rapide) ;
  • l’obésité ;
  • la sédentarité et le manque d’exercice ;
  • une alimentation trop molle ;
  • le manque d’hygiène dentaire.

Le manque d’hygiène dentaire est le premier facteur de risque d’apparition du tartre. Il est donc important de nettoyer régulièrement les dents de son chien à l’aide de brosses et de dentifrices adaptés.

Comment se déroule un détartrage chez le chien ?

Le détartrage est une « opération » très commune qui constitue l’essentiel des interventions dentaires chez le chien. Si l’anesthésie peut impressionner le maître, il est important de noter que le détartrage est totalement indolore. Le chien est anesthésié dans le but d’assurer une bonne contention, en effet, un animal éveillé pourrait bouger sans cesse, passer sa langue sur l’appareil et se blesser (ou blesser l’intervenant). Une fois endormi, un pas-d’âne est installé au niveau de sa gueule afin de la maintenir ouverte pour toute la durée de l’intervention. L’appareil utilisé détruit le tartre grâce à des vibrations et des ultrasons. Pour éviter l’échauffement de la gencive, un jet d’eau continu refroidit la zone traitée.

Une fois l’intervention terminée, les gencives sont parfaitement désinfectées et les saignements résorbés. Le chien ne ressent pas de douleur particulière au réveil. S’il le juge nécessaire, le vétérinaire peut prescrire des antibiotiques et/ou une alimentation molle durant les jours qui succèdent au détartrage.

Vous constatez que votre chien a mauvaise haleine ? Il a plus de 5 ans et ses dents vous semblent entartrées ? N’hésitez pas à vous rendre dès que possible dans un cabinet vétérinaire afin de confirmer votre auto-diagnostic, un détartrage réalisé assez tôt permet d’éviter le risque d’infection et de complication. Une fois le détartrage effectué, vous pourrez demander à votre vétérinaire de vous indiquer les types de brossages les mieux adaptés à la race de votre compagnon, vous éviterez ainsi le risque d’une récidive prématurée.