Vaccins du chien : quels sont les plus importants et à quel moment ?

Tout comme nous, les chiens ont besoin d’être protégés contre certaines maladies virales, bactériennes ou parasitaires. Vacciner un chien est donc un acte de prévention qui va stimuler ses défenses immunitaires et ainsi permettre à son organisme de résister aux infections qui peuvent lui être mortelles. Il existe un vaccin de base pour chien qui prévient les quatre maladies les plus importantes.

Les maladies que prévient le vaccin de base

 

  • La maladie carré

 

Le vaccin contre la maladie carré est à faire à partir des deux mois de votre petit compagnon et nécessite un ou plusieurs rappels tout dépendant de l’âge de la première vaccination. Ainsi, il va protéger votre chien contre cette maladie virale qui se transmet d’un animal à l’autre par les muqueuses, mais aussi par les sécrétions dans l’air. Ses symptômes sont d’abord l’écoulement nasal, la conjonctivite avec intolérance à la lumière puis les vomissements, la diarrhée et la fièvre. Si elle n’est pas traitée, elle peut ensuite provoquer des convulsions. Chez les chiens plus âgés, des problèmes de coussinets plantaires peuvent aussi apparaître.

 

  • Le parvovirus

 

Le parvovirus est une maladie virale très contagieuse qui cause des gastro-entérites sévères. Elle peut se transmettre de chien à chien notamment par des selles ou des vomissements contaminés. Le chien sera alors pris de vomissements et de douleurs abdominales suivis d’une diarrhée avec ou sans présence de sang. De ce fait, il refusera généralement de s’alimenter. Cette maladie peut s’avérer mortelle et son développement est très rapide, surtout chez les chiots ou les chiens aux faibles défenses immunitaires. Le chien pourrait en effet avoir une poussée de fièvre et une importante déshydratation après 48 heures.

 

  • L’hépatite

L’hépatite chez le chien est causée par la transmission de l’adénovirus par les selles, l’urine ou la salive contaminée. Elle comprend deux phases qui amènent de la fièvre, une inflammation des amygdales et des douleurs abdominales.

 

  • La rage

 

Seul vaccin obligatoire aux yeux de la loi pour faire voyager votre animal. Devenue une maladie rare, la rage est transmise par morsure et se propage dans les tissus. Ses symptômes peuvent entre autre générer un grand changement de comportement accompagné ou non d’agressivité, et d’une salivation abondante, due à une paralysie faciale. La particularité de cette pathologie est qu’aucun traitement n’est encore efficace contre celle-ci et elle est donc mortelle.

 

  • La parainfluenza

 

Ce virus est transmis par les sécrétions nasales ou salivaires se baladant dans l’air. Il est marqué par une toux, une légère fièvre, un écoulement nasal et potentiellement une perte d’appétit chez le chien.

À savoir sur les vaccins  

 

  • Les vaccins pour chien commenceront à être efficaces seulement 10 jours après la première dose, de façon temporaire, nécessitant alors le ou les rappels.

 

  • La plupart des vaccins doivent être faits seulement après deux mois, car le système immunitaire d’un chiot plus jeune n’est pas capable de produire les anticorps nécessaires à leur efficacité.

 

  • Les vaccins doivent être effectués jusqu’à la fin de vie du chien.

 

  • Il existe des vaccins complémentaires pour prévenir : la toux du chenil, la leptospirose ou encore contre la maladie de lyme.

 

  • Vacciner un chien a un certain coût, mais il sera toujours moins coûteux de prévenir ces maladies que de les soigner.